Caroline Hargnieux

Découvrez Santiago de Cuba, tradition, histoire et carnaval

La deuxième ville de Cuba, Santiago de Cuba, est surprenante à bien des égards. Une ville aux airs coloniaux, heureuse et vivante, berceau du son cubain et du boléro. Vous cherchez une destination différente pour passer de bonnes vacances ? Alors n’hésitez pas à vous rendre à Santiago de Cuba, la deuxième ville du pays, qui vous surprendra par ses plages, son architecture coloniale et baroque et, bien sûr, sa culture.

Sommaire

Visiter la ville de Santiago de Cuba et ses alentours

Située au sud-est de l’île, elle est reliée à la mer des Caraïbes par un port important. La ville a grandi autour de la baie et était protégée par la Sierra Maestra. Avec un relief irrégulier, de beaux paysages naturels et urbains, des avenues et des rues escarpées et une vaste histoire maritime, Santiago de Cuba nous surprend vraiment. Fondée en 1515, elle a été la première capitale du pays jusqu’en 1556 et est considérée comme une « ville héroïque » pour son soutien au peuple cubain dans ses exploits. La ville a été repéré par les premiers colons espagnols et choisi pour être le premier siège de l’archevêché sur l’île. Il a également été attaqué par des pirates et des corsaires, témoins de la guerre de dix ans et de la guerre d’indépendance.

L’architecture de Santiago de Cuba combine de multiples styles mais le plus pertinent est sans doute le style colonial. Les autres manifestations que l’on peut voir dans les bâtiments sont baroques, néoclassiques, d’avant-garde, art déco et même éclectiques. De nombreux genres musicaux sont nés dans cette ville, considérée comme le berceau du boléro et du son et le lieu de naissance de grands artistes. L’une des fêtes les plus populaires est le carnaval de Santiaguero, ainsi que la fête du feu.

Que faire dans la province de Santiago de Cuba

Un séjour sur l’île ne serait pas complet si vous ne visitez pas Santiago de Cuba, si vous ne vous promenez pas dans ses rues et si vous n’appréciez pas ses coutumes, ses bâtiments (civils et religieux) et ses musées.

Partir à la rencontre des origines du carnaval de Santiago :

C’est le carnaval le plus ancien et le plus célèbre des Caraïbes. Il trouve son origine dans la tradition religieuse du XVIIe siècle. Chaque mois de juillet, les habitants célèbrent le saint patron de la ville, Santiago Apostolo.

Le carnaval a également marqué la fin de la récolte de sucre. Ce fut une journée extraordinaire pour les esclaves qui étaient autorisés à défiler dans les rues de la ville. Depuis la ville accueille toutes sortes d’immigrants. Depuis des siècles, des Français, des Espagnols, des Haïtiens et même des Chinois se sont installés dans la capitale orientale. Ces cultures complètement différentes sont progressivement absorbées par la culture locale. C’est donc cette fusion des cultures qui fait du Carnaval de Santiago de Cuba une célébration unique aujourd’hui.

De grands feux d’artifice marquent également le début du carnaval. La célébration a de vraies caractéristiques communautaires. En effet, chaque région de la ville est représentée par un ou plusieurs comparsas. Chacun de ces groupes de carnaval prépare ses chars, ses costumes et sa chorégraphie plusieurs mois à l’avance !

Pendant la célébration, la ville est en folie jour et nuit. L’alcool coule à flot et les rues accueillent des défilés sans fin! Le carnaval est également synonyme de spectacles de rue, de groupes pop et de diverses activités de divertissement. Ne manquez pas cet évènement haut en couleur et en bonne humeur, une place en tribune vous coûtera 5 CUC, les billets peuvent s’acheter sur place à tout moment.

Visiter la forteresse El castillo del moro

Le château de San Pedro de la Roca (forteresse el castillo del moro) est situé dans la partie sud de la ville et est un bâtiment de grande valeur architecturale. Il est récompensé par l’UNESCO depuis 1997 L’organisation est reconnue comme site du patrimoine mondial. Il a été utilisé pour défendre la côte sud de Cuba sous la domination coloniale espagnole.

Cimetière Sainte-Iphigénie

C’est un endroit que vous ne pouvez pas manquer si vous vous rendez à Santiago de Cuba, plein d’histoire et avec une cérémonie de relève de la garde qui a lieu toutes les 30 minutes. C’est un lieu de repos pour de grandes personnalités cubaines, dont le commandant en chef de la révolution cubaine, Fidel Castro.

La Gran Piedra

Impressionnante roche volcanique située à la deuxième élévation de Cuba, avec une vue spectaculaire sur une grande partie de la province de Santiago de Cuba. Il s’agit maintenant d’un belvédère naturel, entouré de pins, de variétés de fougères géantes et d’arbres fruitiers, il possède des zones naturelles protégées et sept grottes. Il a été déclaré réserve mondiale de la biosphère.

Musée Diego Velázquez

Une maison-musée comme peu d’autres, apparemment la plus ancienne résidence de Cuba. Au centre de la ville, le parc Céspedes. Le bâtiment lui-même et le mobilier de différentes époques sont fascinants, y compris le four pour faire fondre l’or. Le guide est charmant et sait de quoi il parle.

Céspedes Park

Une belle place entourée de bâtiments coloniaux espagnols et français très bien conservés. Un lieu de rencontre pour toute la scène musicale et jinetera, un must.

Place de la Révolution

C’est un très bel endroit, très large comme presque toutes les places, où tous les éléments ont leur signification et de visite obligée si vous allez à Santiago de Cuba

Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption

La visite ( gratuite ) vaut la peine car l’église permet d’apprécier l’art d’une importante église coloniale. L’ascension de la tour de la citoyenneté coûte un peu d’argent, mais elle en vaut la peine.

Parc Baconao

Ce parc, appelé Baconao, contient un peu d’histoire cubaine. L’histoire de Fidel et de sa barbe, comment s’est créée la guérilla révolutionnaire qui allait mener à l’attaque de la caserne Moncada et d’autres points de la ville héroïque de Santiago de Cuba.

Elle possède également un parc préhistorique et quelques excellents dessins dans ses collines, ainsi qu’un musée de l’automobile, où sont exposées de très vieilles voitures, les premières de Cuba dans leurs conceptions.

Caserne Moncada

Le musée contient une histoire complète des événements de la Révolution, qui a commencé précisément avec l’assaut de cette caserne, devenue aujourd’hui une école et un centre de formation professionnelle.

Quand aller à Santiago de Cuba

Le temps est beau toute l’année à Santiago de Cuba En moyenne, les mois les plus doux sont les suivants : avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre et novembre
Les mois les plus pluvieux sont mai, septembre et octobre La température de la mer est propice à la baignade toute l’année

Comment se rendre à Santiago de Cuba

Depuis la France (principalement Paris Orly), il existe plusieurs solutions pour trouver des vols vers Cuba: En moyenne, il faut environ 25 heures de vol, dont un ou deux transferts aux États-Unis.

L’aéroport de Santiago-Cuba-Antonio-Mateo dessert Miami, Rome, Paris, Toronto et d’autres destinations des Caraïbes. Si vous êtes déjà à Cuba et que vous souhaitez rejoindre Santiago de Cuba, sachez que Viazul (réseau de bus) a 3 liaisons quotidiennes entre La Havane et Santiago.

Une fois arrivé à Santiago, il vous suffit de rejoindre le centre-ville. L'aéroport est
situé à 7 kilomètres au sud-ouest de Santiago de Cuba, vous devez donc choisir
entre les options suivantes:
– Transferts assurés par des taxis ou des entreprises privées, environ 10 USD.
– Location de voiture: à l’aéroport, vous pouvez louer votre propre voiture. Vous
pourrez alors sillonner les alentours et visiter la ville en toute liberté.

Hébergement

Pour trouver un endroit où dormir et visiter tranquillement Santiago de Cuba, nous
vous recommandons de vous concentrer sur le centre-ville historique, à proximité
des rues les plus populaires de la ville (rue Heredia et rue En Ramada).

Vous trouverez sur Airbnb ou booking des appartements, hôtels, chambres d’hôtes,
séjours chez l’habitant, tout dépend de vos attentes et de votre budget.
Alors à vous les comparateurs de logement pour trouver le lieu qui vous convient le
mieux

  • Lire également : Les meilleurs hébergements dans la province de Santiago de Cuba

Où manger à Santiago de Cuba

Fonda La flor de Loto, comida criolla

C’est un restaurant avec seulement trois ou quatre petites tables, ils servent des plats très savoureux à un bon prix. Il est situé au 532, rue Enramada, entre San Agustín et Reloj.

Fonda la Tropical

Un restaurant que l’on voit à peine, il se trouve également dans la rue Enramada (je jurerais qu’il est au numéro 323, à côté du Palacio del Dulce). Vous devez entrer par une porte et monter des escaliers. Nous y sommes arrivés presque par hasard lors de notre dernière nuit à Santiago et j’ai eu le regret de ne pas y retourner une fois de plus.

Cet article vous a plu ? Partagez le !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Nos articles qui pourraient vous intéresser